IL EST TEMPS D’INVESTIR LOCAL

Quand je parle de « l’Investissement d’impact Territorial », mon interlocuteur est en général surpris et me demande de répéter. Alors j’explique : « C’est un investissement, donc tu en attends une rentabilité. Il finance des projets qui sont proches, locaux, si près de chez toi que tu peux presque les voir de ta fenêtre, il est donc territorial. Et comme ces projets génèrent des effets positifs sur l’économie, l’emploi, la vie sociale, l’environnement, ton investissement est d’impact. Tu investis dans un projet qui est à la fois rentable, proche et utile à ton territoire. »

Ce qui est surprenant, c’est que le concept surprenne. Quoi de plus naturel que d’investir son épargne dans un projet bien concret, bien visible, et dont on voit bien l’utilité ? Et quoi de plus gratifiant que de savoir que son épargne sert à sa ville, à sa région, aux femmes et aux hommes qui y vivent, et contribue à l’attractivité du territoire auquel on est attaché ?

La surprise vient de ce que l’offre en placements de cette nature est rare. Pourquoi ? Parce que les propositions des établissements financiers, ciblées sur les PEA et l’Assurance-vie, adressent massivement les actions internationales ou l’immobilier concentré sur les grandes agglomérations. Les grandes sociétés de gestion, qui fabriquent ces produits, brassent des sommes énormes, et n’ont ni le temps ni les moyens de faire dans le détail. Elles s’adressent aux grands marchés : la bourse, c’est vrai, est facile d’accès et a l’avantage de la liquidité.

Pourtant, ceux qui disposent d’un patrimoine financier savent bien qu’ils ne doivent pas mettre tous les œufs dans le même panier. Il faut diversifier ! Les marchés boursiers peuvent connaître des périodes de valorisation excessive ou de forte volatilité (c’est le cas aujourd’hui), et l’immobilier locatif peut être chahuté. Un portefeuille bien construit doit faire une place à des actifs différents, bien tangibles, et quoi de plus tangible qu’un bâtiment qui sort de terre dans sa ville ou une centrale photovoltaïque qui se construit dans sa région ?

Depuis quelque temps, les lignes bougent. La sensibilité attachée au local, aux circuits plus courts, à la protection de l’environnement, au renforcement des liens sociaux, progresse dans la société. Les plateformes de crowdfunding, inspirées par cette évolution, proposent des projets locaux et durables.

Pour les plus gros tickets, et nous parlons aux investisseurs dits « professionnels », il y a maintenant la Financière Pouyanne, société de gestion agréée. L’Investissement d’Impact Territorial est sa spécialité. Immobilier de bureau en région, centrales de production d’énergies renouvelables, productions des terroirs, cette société de gestion adresse les projets du grand Sud-Ouest (mais pas que…) qui ont du sens, sont rentables, et portent l’avenir de la région. Deux Fonds s’ouvrent aujourd’hui à la souscription : un FPCI (Fonds Professionnel de Capital Investissement) très diversifié sur ces thèmes, et un FPS (Fonds Professionnel Spécialisé) investi dans un seul actif immobilier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s