VOUS DÉCLONEZ J’ESPÈRE !

 

clone

« Alors que le changement s’accélère,
investir dans la diversité n’est pas un luxe ;
c’est une stratégie de survie. »
Gary Hamel, président-fondateur de Strategos.

Oui, les organisations ont plus que jamais besoin de diversité. La variété des personnalités, des formations, des origines, des expériences, constitue un capital immatériel qui s’avère de plus en plus important. Pourquoi ? Parce que nous ne sommes plus en période d’optimisation, mais en période de transformation. En période d’optimisation, on préfère et valorise naturellement ceux qui savent reproduire les gestes anciens en améliorant la productivité. En période de transformation, on a au contraire intérêt à s’appuyer sur ceux qui sont capables d’inventer des gestes nouveaux. Car la vraie transformation, c’est celle du geste… Les innovations, les vraies, celles qui sont durables et se propagent naturellement, celles qui ensemble transforment l’entreprise, sont toujours initiées par les salariés. Ce sont eux qui mettent – ou non – la pincée d’audace, le brin d’initiative. En exprimant leurs envies et leurs expériences, ils introduisent dans l’organisation la diversité du monde.

Hélas, une vision normative s’est incrustée dans le monde. Au nom de la modernité, de l’efficacité, les entreprises doivent être uniformes et anonymes. L’amoncellement de règlements et de dispositions de toutes natures poussent en ce sens, suscitant un modèle unique de statut, de comptabilité, de contrôle, réputé supérieur parce qu’universel. Cette uniformisation puissante s’étend à tous les domaines, des statuts à la gouvernance, des modes d’organisation au management. Installer la diversité dans son organisation commence donc par un acte de résistance.

Cette vision normative du monde se lit aussi dans le conformisme des personnes. Celui des dirigeants entraîne celui de leurs collaborateurs directs, puis se propage aux autres salariés. Le clonage commence par le recrutement, puis par la sélection des manageurs, et enfin dans le conditionnement des équipes. Cette contagion prive les sociétés d’une variété de visions qui leur serait utile pour réagir aux changements profonds qui sont à l’œuvre. Elle est destructrice de valeur dans la mesure où la diversité des collaborateurs contribue à la différenciation de l’entreprise par rapport à ses concurrentes. Le traitement des salariés les plus originaux est à ce titre un marqueur de l’acceptation de la diversité dans l’entreprise.

Alors, qu’est-ce qu’on fait ?

Des dispositions simples permettent d’introduire la diversité. En considérant que les exigences légales, si elles doivent être respectées, ne sauraient fixer ce qui doit être regardé, et que ce qui n’est pas inscrit dans les tables de la loi mérite aussi attention, on ouvre l’entreprise à des possibilités nouvelles. Rien n’oblige à pratiquer des recrutements sans CV, c’est pourtant utile. Rien n’oblige à recruter des philosophes, des psychologues, ou des historiens, ce qui est utile aussi. Oser des recrutements originaux, oser nommer des managers originaux, nommer non seulement des responsables de la conformité ou de la déontologie, mais aussi du plaisir au travail ou de l’expression des talents donne le signal très fort de l’importance qu’on accorde à la diversité. Avec des événements qui ouvrent à l’actualité, aux arts, aux enjeux sociétaux, les sensibilités des salariés s’expriment, et avec elles, les diversités intérieures.

À l’instar du brassage génétique qui est à l’origine même des formes les plus élaborées de la vie, le brassage des idées et des sensibilités enrichit le patrimoine collectif de l’entreprise. La diversité, la nature nous le montre, constitue un formidable réservoir de possibilités pour l’avenir. Son intérêt, qui pouvait paraître mineur au temps où comptait surtout l’efficacité industrielle dans un monde prévisible, devient majeur dans les périodes où les perspectives sont confuses. Là, chaque idée, chaque sensibilité, peut se révéler un jour nécessaire, voire essentielle. Le clonage est sans doute le premier poison de la transformation…

Des liens :
http://www.focusrh.com/tribunes/trois-avantages-s-emparer-de-la-diversite-pour-les-entreprises-par-lionel-larrieu-28909.html
http://www.wk-rh.fr/actualites/detail/95429/la-face-lance-une-plate-forme-de-formation-a-la-diversite.html

2 commentaires sur “VOUS DÉCLONEZ J’ESPÈRE !

  1. il y a 40 ans déjà un homme politique disait :

    « LE MONDE NE SERA PAS CHANGE

    par ceux qui s’accrochent à un présent déjà mourant, qui préfèrent l’illusion de la sécurité à l’excitation et au danger qui vient avec même le plus calme des progrès. Ce monde exige les qualités de la jeunesse : pas le temps de la vie, mais un état d’esprit, un tempérament de la volonté, une qualité de l’imagination, et la prépondérance du courage sur la timidité, d’un esprit d’aventure sur l’attrait d’une vie confortable » Robert F KENNEDY

    J’en avais tiré un article adressé à une Gazette locale, qui ne l’a jamais publié. l’immobilisme rassure.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s