RESPIREZ !

RESPIREZ

On inspire… On expire… On se détend… !

Voilà un conseil qui convient à beaucoup de monde en cette rentrée. Puisque notre Pays est à la recherche d’un nouveau souffle et que tant de gens y vont de leur solution providentielle pour sortir la France de sa léthargie, je me fais un devoir d’apporter ma modeste contribution. Elle a un nom : le « Principe de Respiration ». On inspire… On expire… On se détend… !

Je propose que soit établie en tout domaine et pour chaque limitation réglementaire une tolérance exceptionnelle dite « de croissance et d’économies ». Celle-ci serait bien entendu précisée au cas par cas au regard de son impact. A titre d’exemple, les dates de péremption des médicaments seraient allongées de six mois et le renouvellement des ordonnances médicales passerait de trois à quatre mois. Les seuils déclenchant un traitement médical seraient portés pour le cholestérol de 2 g/l à 2,2 g/l, pour la tension artérielle de 14 à 15, etc. La température à partir de laquelle la chaîne du froid est réputée rompue passerait de 2° à 4°. La date de péremption des produits alimentaires serait allongée de trois mois, et il serait désormais (à nouveau) possible aux associations humanitaires d’utiliser les médicaments et les produits alimentaires dont les emballages ont été malencontreusement ouverts. Toute personne, incarcérée pour un an ou plus, bénéficierait d’une réduction de peine de trois mois, et nos Cartes d’Identité auraient une durée de vie de 40 ans. Etc.

L’application d’une respiration de cette nature amènerait mécaniquement une amélioration du niveau de vie des familles, une augmentation des marges des entreprises, et une réduction des dépenses publiques. Le sentiment de liberté ainsi provoqué susciterait l’optimisme qui nous fait tellement défaut. Car s’il est un domaine où la croissance est incontestable depuis plusieurs années, c’est bien celui de l’arsenal réglementaire. Donner le signal qu’on sait aussi assouplir les exigences légales, c’est manifester de la confiance envers les citoyens et faire preuve d’un élémentaire bon sens. Comme chacun le sait, après plusieurs semaines, un yaourt périmé reste comestible et un médicament reste actif. Et inutile de réunir une commission puisque les conclusions en sont d’ores et déjà évidentes pour tout le monde !

Pour donner toute son efficacité à ce « Principe de Respiration », chaque Française et chaque Français devrait méditer chaque matin et chaque soir la pensée suivante : « J’inspire, je respire, je me détends. Je fais partie du problème, je fais partie de la solution ». Chacun regarderait comment diminuer sa propre consommation de services publics afin de contribuer à réduire les dépenses publiques, et comment participer au redressement de notre compétitivité. Chacun pourrait s’autoriser lui-même à oser davantage innover dans son activité, à améliorer ses modes de relation et de fonctionnement, et à contribuer davantage chaque fois que l’occasion s’en présente à la création de richesse. Un exemple ? Prendre le temps de sourire aux étrangers qui visitent notre beau Pays et de leur indiquer aimablement leur chemin. Une façon simple et efficace de contribuer au PIB national…

On inspire… On expire… On se détend…

Un commentaire sur “RESPIREZ !

  1. Prendre connaissance de ces préconisations avant de faire 3/4 de vélo dans nos belles Pyrenees va me donner du souffle ,je vais garder cet élan la rentrée est sportive

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s