FISCALOSCOPIE

Au 1°août, le Livret A est passé au taux de 1,25%. Comme toujours, on a entendu tout et son contraire sur cette décision. Aussi n’est-il pas inutile de rappeler les règles de fixation de ce taux…

Depuis 2008 le taux du livret A est déterminé en fonction des taux de marché mais aussi du taux d’inflation (indice INSEE des prix à la consommation hors tabac des 12 derniers mois). La Banque de France le détermine quatre fois l’an (15 janvier, 15 avril, 15 juillet et 15 octobre) pour application au 1er du mois suivant. Elle prend pour cela le chiffre le plus élevé entre deux méthodes : d’une part, la moyenne entre les moyennes mensuelles EURIBOR 3 mois et EONIA, et l’indice INSEE des prix à la consommation ; de l’autre, ce taux d’inflation augmenté d’un quart de point. Ces résultats sont arrondis au quart de point le plus proche et le chiffre le plus élevé est retenu pour fixer le taux futur du livret A.

Le Gouvernement peut toutefois déroger à ce calcul s’il juge les circonstances exceptionnelles. Le taux de 1,25 % traduit bien un « coup de pouce » puisque c’est 1% qui aurait dû être retenu. En effet, la moyenne EURIBOR était de 0,221%, celle d’EONIA de 0,091%, le taux d’inflation de 0,80%, ce qui donnait pour la première méthode de calcul un taux de 0,50% et pour la seconde de 1,00%. Prochain calcul au 15 octobre…

Il est plus utile encore de regarder comment s’établissent, après cette baisse, les rémunérations des principaux produits d’épargne. Cette approche n’a d’intérêt que si elle est faite en « rémunération nette », c’est-à-dire en tenant compte des prélèvements sociaux et de la tranche marginale d’imposition (TMI) du foyer fiscal. Vous verrez que le Livret A, même non soumis à la fiscalité, n’est pas forcément le mieux placé :

– D’autres produits bénéficient d’un statut fiscal privilégié, comme le Livret de Développement Durable (LDD), ou sont exonérés d’impôts sur le revenu, comme le Plan Epargne Logement (PEL) ou les contrats d’Assurance-vie.

– Déduction faite de l’impôt, des produits aux revenus imposables se révèlent plus rémunérateurs pour l’épargnant que des produits exonérés.

Il faut donc regarder. En premier lieu, déterminez, si vous ne la connaissez pas déjà, votre Tranche Marginale d’Imposition (TMI). Etes-vous à 5,5 %, à 14 %, à 30 %… ? Pour le savoir, quelques précisions :

Une fois déterminée votre TMI, cliquez sur l’image qui la concerne et trouvez la rémunération nette attendue des différents produits de placement (les taux sont les taux actuels pour les produits bancaires, les rémunérations de l’assurance-vie et des Parts sociales sont celles versées pour 2012).

NON IMPOSABLE          TMI 5,5 %         TMI 14 %             TMI 30 %               TMI 41 %


Que peut-on conclure de ces tableaux ?

– Le Livret A est moins rémunérateur pour les ménages non imposables ou à faible TMI que le Livret Sociétaire. Contrairement à son image de placement populaire, il se positionne comme le produit des ménages fortement imposés. Les autres trouveront des produits plus rémunérateurs.

– Le Livret Sociétaire, avec une rémunération brute de 1,75 %, ressort pour la majorité des épargnants (TMI inférieur à 14%) plus rémunérateur que le Livret A. C’est d’autant plus important qu’il est entièrement consacré au financement des entreprises du territoire, en priorité les plus jeunes, et que son utilité aux territoires ne s’arrête pas là, puisqu’il génère des TOOKETS © qui permettent d’aider financièrement les associations.

– Ceux qui peuvent épargner sur plus long-terme s’intéresseront au PEL (rémunération brute de 2,50 %, nette de 2,11 %, et formidable outil pour préparer un investissement immobilier).

Sur plus long-terme encore, l’Assurance-vie sert des rémunérations de 2,50 % en net, ce qui en fait dans tous les cas un produit très intéressant assorti d’autres avantages fiscaux.

Bien sûr, il vaut mieux prendre l’avis de son conseiller pour bien décider. Mon objectif ici est de donner quelques repères. D’autant que pour simplifier, je ne parle pas des Livrets Livret Jeune ou Tiwi, ni du fameux compte Tookam

4 commentaires sur “FISCALOSCOPIE

  1. Merci beaucoup pour ces précisions. Je comptais ouvrir un compte épargne pour mon fils mais je ne savais pas vraiment quel compte ouvrir. Je pense que le livret qui permet un placement à long terme est parfait. Je trouve que c’est très bon de toujours prévenir les turpitudes de l’avenir, et cela est possible grâce au compte épargne.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s