FINANCER LES ASSOCIATIONS

Au moment où la manne publique se fait plus rare, les associations sont confrontées au problème de leur financement. D’autant que les dons des personnes se réduisent et changent de nature. Les jeunes générations ne reproduisent pas les habitudes de leurs parents qui établissaient des chèques à date régulière pour soutenir des acteurs associatifs engagés dans l’humanitaire ou la vie sociale et répondaient volontiers aux appels télévisés à la solidarité (70% des donateurs ont 50 ans ou plus, 30% plus de 70 ans). Tout cela change et il devient plus difficile aux associations de boucler leur budget. Cela ne veut pas dire qu’il y ait moins de générosité, mais qu’elle change de forme et de nature. Il en est de même des aides des entreprises qui diminuent, crise oblige. Il n’est d’ailleurs pas facile pour une association de se trouver « sur la liste » d’une entreprise bienfaitrice, ni de convaincre ses dirigeants de continuer leur soutien.

Des innovations de nature très différentes méritent de retenir l’attention car elles montrent qu’Internet peut apporter des réponses, c’est-à-dire susciter l’intérêt des internautes et enclencher un acte solidaire (Aujourd’hui, 3% seulement des dons sont effectués sur Internet). MICRODON invite les salariés à donner à des associations les rompus de salaires. ZeGIVE permet aux acheteurs sur Internet d’augmenter leur achat de quelques Euros pour aider une association, démarche intelligente qui place l’acte de solidarité sur le parcours du client. Il y a aussi TOOKETS qui permet aux clients de choisir l’association qu’ils souhaitent voir aider par l’entreprise, toujours sur Internet (78 % des Français attendent des entreprises la prise en charge des questions sociétales). Ces services, finalement assez complémentaires, font le pari qu’il est possible de provoquer de nouvelles habitudes et de répondre ainsi très concrètement aux besoins de financement du monde associatif.

S’agissant de TOOKETS, désormais géré sous forme coopérative (une SCIC), le développement est bien engagé. Les clients des Crédit agricole Pyrénées Gascogne et Aquitaine sont déjà 41.300 à en avoir bénéficié, et quelques 873 associations sont inscrites au programme et peuvent donc recevoir des fonds. Au total, 42,6 millions de TOOKETS, ce qui équivaut à 426.000 Euros, ont déjà été distribués. Ce qui est certain, c’est qu’en donnant la main au client pour choisir l’association à aider, TOOKETS fait le choix de la transparence et de la confiance et privilégie le participatif. Ce qui peut paraître surprenant de la part d’une banque est logique de la part d’une coopérative…


Un commentaire sur “FINANCER LES ASSOCIATIONS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s