LA BANQUE CHANGE


TOOKAM. Le mot évoque un oiseau au grand bec. Du volatile exotique on imagine les couleurs très vives et les cris suraigus inondant la forêt tropicale. Autour de ce mot, un projet s’est construit. Stéphanie, Damien, Nicolas, Sébastien, Jean-Pierre… Ils s’y consacrent. Ils aiment leur métier et ils aiment leur monde. Alors, ils ont voulu ce totem, ce TOOKAM, sympa, un rien désabusé, à la fois encombrant et bon camarade, mais aussi de bon conseil, parce qu’il a quelques heures de vol et qu’on ne lui en raconte pas. Voilà comment est né ce banquier mal plumé au bec protubérant, le TOOKAM, complice malicieux et décoratif des internautes avertis.

TOOKAM va révolutionner la banque. Il la rend accessible sur FaceBook et autres réseaux sociaux. Il la libère, puisque le banquier parle et agit sans s’embarrasser de son habituel carcan social. Il exprime l’essence de la banque, sa raison d’être, parce que ceux qui l’ont pensé et qui l’animent sont des banquiers, des vrais, qui ont bâti sur la durée leur propre vision du métier. Un métier qui doit servir, être utile, et qu’ils aiment. Oui. Ils aiment ce métier et cela change tout.

Je crois que ce qu’ils préparent là, personne d’autre qu’eux ne pouvait le faire. Il y a bien les grands théoriciens des réseaux sociaux et du web 2.0 que je lis avec admiration, mais qui ne pouvaient pas nous «servir» une banque nouvelle. Il y a bien les grands banquiers parisiens qui manient le réseau social avec habileté, mais qui ne pouvaient pas «sentir» le terrain et parler simple, vrai, sans barrière. Il y a bien des banques capables d’aligner 400 ou 600 millions pour réaliser une banque semblable, mais l’âme ne s’achète pas, ni le désir, ni l’envie de faire…

Vous l’avez compris, je suis très fier de ce que fait cette équipe. Je la respecte et je l’admire. J’ose dire que je crains pour eux un immense succès. Quand TOOKAM se dévoilera, vous découvrirez que c’est beaucoup plus qu’une banque. Que c’est un formidable moteur pour soutenir l’économie solidaire et le lien entre client, entreprise et association. Qu’il ose une autre façon de penser la société, qui n’oppose pas entreprise, clients, salariés, solidarité, mais qui au contraire les réunit. C’est un oiseau peut-être, mais il montre un chemin…

Un dernier mot : adhérez. Rejoignez TOOKAM. Parlez-en. Pas pour faire plaisir à ceux qui y bossent. Ils méritent que vous adhériez, mais l’argument ne suffit pas. Non. Adhérez, pour que nous fassions et vivions ensemble une belle réussite. Nous en avons besoin. La France en a besoin. Il faut s’engager dans TOOKAM. En faire notre banque.  Secouer la finance. Dire qu’on est là… TOOKAM, c’est déjà un mouvement…

13 commentaires sur “LA BANQUE CHANGE

  1. Le concept semble intéressant et puis une banque qui veut créer du mouvement ne peut qu’être encouragée. Nous serons surement nombreux à attendre le 1er avril pour mieux comprendre ce que ce leasing cache. Bon courage.

    J'aime

  2. A n’en pas douter, si les plumes de ce surprenant volatil sont de la même lignée que celle de l’auteur de ces lignes, le regard sur la banque va changer. Le monde un peu aussi peut être, semble t-il… Attendons donc l’envol !

    J'aime

  3. Ping: TOOKETS
  4. Je subodore et je crains, à force de vous lire et vous voir abuser de votre temps de banquier béarnais, voulant, à tout prix, séduire de nouveaux clients, et, tenter de coloniser les nouveaux territoires du Web Social, maintenant à coups de « mac-tookets », que votre oeuf n’éclose en fait, d’un volatile démago-commercial, au croupion solidaire, déplumé de toute humanité …
    Christophe COLOMB.

    http://www.marketing-banque.fr/blog/2010/03/pourquoi-les-banques-doivent-sengager-dans-les-m%C3%A9dias-sociaux-.html

    J'aime

  5. Merci Christophe de l’intérêt porté à notre petite aventure. Tu sais de quoi tu parles. Tu en as connu toi aussi, rappelles-toi cher Christophe, des gens qui te traitaient de fou, abusant de son temps pour des rêves de conquêtes, parti coloniser de nouveaux territoire dont personne ou presque ne soupçonnait l’existence. Non, ce volatile n’a rien d’une bête de pub…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s