L'actionnaire, le salarié et le client

A l’image de la plupart des Assemblées Générales des sociétés du CAC 40, celle de Crédit agricole SA a donné lieu hier dans sa partie « questions – réponses » a un duel entre les représentants des salariés et des actionnaires individuels, je veux dire entre les organisations syndicales qui ont fait part une à une, méthodiquement, de leurs visions et certitudes devant une salle qui demandait « des questions ? des questions ? » et un certain nombre de porteurs d’actions qui ont exprimé leurs interrogations (au mieux) ou leurs états d’âmes. C’est donc ce modèle de « démocratie » qui mériterait seul l’intérêt et il faudrait en son nom renvoyer au placard le modèle coopératif et mutualiste ? Mais jusqu’à quand va-t-il falloir se taire sur ce qui est pourtant une évidence ?

Jamais, jamais, je n’ai entendu dans une Assemblée générale de sociétaires des personnes prendre la parole pour féliciter un à un et dans le détail chacun des conseillers de son agence (l’exercice n’étant pas en soi désagréable, mais faut-il vraiment exprimer ce genre de sentiment devant 1.000 personnes ?), ni prendre dix minutes pour se plaindre de n’avoir pas été convoqué à l’Assemblée générale (tiens, il est pourtant là ?)… J’en passe… Et qui oserait prétendre que ces interventions ont le moindre effet positif sur la qualité du gouvernement de l’entreprise ? Je passe aussi sur l’irritation des actionnaires devant les revendications des salariés (« Vous avez des lieux pour vous exprimer, nous n’avons que celui-là ! »), sur toutes les interventions qui dénoncent les investissements qui ont « mal tourné » et ne parlent pas de ceux qui « marchent », sur les effets de manche, de voix, de micro, d’intervenants aux yeux tournés vers l’écran géant où est projeté leur image en 8 sur 6… un moment de gloire auquel chacun a droit un jour…

Et le client dans tout ça ? Absent, ignoré, pris en tenaille entre actionnaires et syndicats qui se disputent le « partage de la valeur ». Dans l’organisation mutualiste et coopérative, le client est représenté par ceux qu’il a élus, il siège dans le Conseil, il a sa voix, chacun sa voix. Là, il n’est plus. Encore peut-il, le client, se réjouir de ne pas être critiqué, ce qui n’est pas le cas des dirigeants. Ils sont à l’écoute, respectueux, obligatoirement humbles, patients, entendant les critiques récurrentes sur leur rémunération, leur gestion, leur travail, leur comportement, exposés aux critiques libérées, débridées, parfois jubilatoires, de ceux qui ont le micro et ont, eux, tout vu, tout compris. Mais que font-ils au juste ?

On me dit que cela s’appelle de la démocratie, et que c’est ce mode de fonctionnement qui va se développer de plus en plus dans les années qui viennent. Pas très gai tout ça. Je reste optimiste. Un jour va venir quand même où il sautera aux yeux de tous que c’est au client qu’il faut donner la parole d’abord. Qu’il est finalement assez scabreux et néfaste de permettre à un seul actionnaire de déverser des flots de critiques sur les salariés et les dirigeants, simplement parce qu’il a placé l’argent (hérité de son grand-père ?). Attention, là, je suis hors jeu. On ne dit pas de mal des actionnaires. C’est politiquement incorrect…  Mais pardon, je ne dis pas de mal des 1.395.654 actionnaires qui font la part des choses, mais de celui-là, qui finalement ne représente personne, mais parle, parle, parle… tiens, si ça se trouve, il parle encore…

2 commentaires sur “L'actionnaire, le salarié et le client

  1. Il se trouve que certains clients sont aussi actionnaires et à ce titre là ont le droit de prendre la parole pour réclamer des explications sur des choix stratégiques loin d’être heureux… Alors oui, dans une banque mutualiste le client-actionnaire a le droit de savoir ce qu’il est advenu des valeurs qui portaient l’établissement auquel il faisait suffisament confiance pour, en plus, entrer à son capital !
    Effectivement, aujourd’hui on en est revenu et on le fait savoir..il n’empeche que celui qui est « scotché » a le droit d’être frustré et de le faire savoir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s