Diversité, durabilité : la femme est l'avenir de…

la femmeDe la diversité naît l’enrichissement mutuel. Ce principe mutualiste se vérifie-t-il dans les entreprises ? C’est ce que laisse penser une étude récente conduite par un professeur de l’Ecole de Commerce de Nice. A partir d’un échantillon de 42 grandes entreprises, observées sur la période 2002-2006, il constate que celles qui emploient plus de 35% de femmes voient leur chiffre d’affaires, leur résultat et leur productivité progresser plus vite. Pourquoi ce seuil de 35% ? Selon ce sociologue : « il faut qu’un groupe social atteigne une taille critique pour réellement influencer le fonctionnement d’une organisation, changer la nature des interactions et modifier la dynamique du groupe » et ce seuil est atteint lorsque le groupe minoritaire atteint 35% de la population totale. Appliquée à l’ensemble des effectifs, la diversité améliorerait la prise de décision, la créativité, la capacité d’adaptation. Cela conforte l’idée que des équipes mixtes ont un comportement différent face au risque, à la pratique du management, à l’esprit de compétition. Cette étude semble d’ailleurs confirmer que la mixité est d’autant plus favorable qu’elle se vérifie « à tous les étages ». Il faut donc casser les plafonds de verre et renforcer la féminisation de l’encadrement, jusqu’aux équipes de direction. Alors, la femme : l’avenir de l’entreprise ?

Dans un autre registre, Claude ALLEGRE (1), lors de la conférence qu’il a tenue hier à Pau sur le thème « L’écologie, moteur de croissance », a expliqué qu’un des fléaux que va devoir affronter le monde dans les décennies à venir est l’explosion démographique et plus précisément les déséquilibres démographiques. Nous allons tout droit vers un monde que l’on peut schématiser ainsi : un Nord riche, en implosion démographique, présentant une moyenne d’âge de 65 ans et un Sud pauvre, en explosion démographique, doté d’une moyenne d’âge de 35 ans. Si rien ne vient contrecarrer ce scénario, on peut aisément imaginer ce qu’il va se passer. Là encore la solution passe par les femmes. Il est désormais prouvé que l’alphabétisation des femmes réduit leur taux de fécondité. Un programme massif d’éducation des femmes dans les pays en développement pourrait réduire leur démographie galopante et, par conséquent, rendre moins aigus tous les problèmes qui en découlent. Sous cet angle aussi, ARAGON (2) avait raison, les femmes sont bien l’avenir de l’homme, pour peu qu’on les aide un peu.
(1) : http://fr.http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Claude_All%C3%A8gre&oldid=45392921
(2) : http://fr.http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Louis_Aragon&oldid=45290084
Image : Détail des « Trois âges de la femme » de Gustav KLIMT
http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Gustav_Klimt&oldid=45383211

Un commentaire sur “Diversité, durabilité : la femme est l'avenir de…

  1. Quel bel article ! Même l’humour de la dernière phrase..ah bon ? ce n’était pas de l’humour ?

    Il y a d’autres chiffres sur le sujet , comme cette étude MC Kinsey parue en mars 2009 selon laquelle lorsque, dans une entreprise,il y a au moins trois femmes dans le Top manangement, les résultats financiers sont supérieurs à plus de ….48 % !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s