Arnaques sur le Net

Sur le net on le sait, tout est beau et tout le monde est gentil. Et il ne faut surtout pas ternir la bonne ambiance. Au moment de noter un vendeur sur un site bien connu d’enchères en ligne, on regarde l’objet reçu et on oublie qu’il présente plusieurs rayures dont le vendeur aurait du parler, on oublie qu’il est beaucoup moins brillant que sur les photos, et on note « très bien ». C’est le meilleur moyen pour ne pas avoir d’ennuis. Et le vendeur répond que vous êtes un super acheteur (il sait pourquoi !), ce qui est très valorisant. Tout le monde est beau.

Quand vous avez un problème sur votre ordinateur, vous accédez à des offres alléchantes qui vous promettent gratuitement de diagnostiquer tout ça. Après 10 minutes de processus, vous apprenez (stupeur !) qu’il y a 137 erreurs à réparer, et que pour les réparer, il vous suffit de payer le service (ce qui en soi est normal, mais pourquoi dire alors que c’est gratuit ?). Vous lisez 9 dollars seulement, vous payez (vite) et là vous découvrez que vous venez d’être débité de 39 dollars, parce que les 9 dollars écrits en gros, c’était pour une année supplémentaire et que les 30 dollars écrits en tout petit, c’était le prix du contrat. Là, vous découvrez que les erreurs détectées n’en étaient pas. Vous cherchez alors désespérément sur le site le lien pour vous plaindre, dans les FAQ et autres « aides en ligne » qui ne parlent jamais (ou presque) de résiliation. Et quand vous trouvez, on vous demande de démontrer en quoi le service a été défaillant. Grand moment de solitude : n’est-ce pas vous qui avez défailli ?

Vous me direz, il y a des forums … Oui, mais ce sont des vrais tavernes tant il y a à boire et à manger. Sauf à avoir beaucoup de chance, ou à disposer de nombreuses heures pour transformer la résolution de problèmes en distractions pour le week-end, c’est long et souvent vain. Tout cela n’est pas très net. Et je ne parle ni des contrefaçons ni des fausses promotions…

Le monde du web est indulgent. Il sous-estime ces mesquineries que la loi interdit et réprime quand elles sont le fait de commerçants traditionnels. L’internaute pardonne. Et dans cet univers opaque et bienveillant émergent ici ou là des gens qui prennent le statut de gourou, d’influenceur, d’évangélisateur. Certains se contentent de surfer sur les modes et de piquer les idées des autres mais dispensent leurs conseils, donnent des leçons, et s’évaluent eux-mêmes bien au-dessus du «pecus vulgaris» qu’ils assomment de leurs prétendues réussites et de la popularité de leur site. Ils commettent ainsi une autre cyber-arnaque, plus pernicieuse et plus subtile que les autres.

Internet étant plus anonyme et plus distant que la relation traditionnelle, les principes de probité, d’écoute du client devraient être de meilleur niveau que chez le commerçant de proximité. Certains sites démontrent que c’est possible, d’autres démontrent le contraire sous nos regards complaisants et tolérants, comme si les dénoncer ne ferait pas assez moderne. Les mutualistes ne doivent pas tomber dans ces travers. Nous en parlons sur e-commerçons et lefil.com.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s