Le virus allié d'Internet ?

Voilà que la pandémie nous guette, nous le savons, on nous le répète chaque jour. Les masques sont en stock, les vaccins se préparent. L’Organisation mondiale de la santé évalue à 2 milliards le nombre de personnes qui seront victimes de la grippe dans les deux ans à venir. Le virus circule très vite, il est présent déjà dans 160 pays et a provoqué 800 décès. Le risque de désorganisation socio-économique est à notre porte en raison du nombre de malades, et le risque majeur, celui d’une mutation de ce virus H1N1 en une forme plus grave, n’est pas écarté. Et là, l’efficacité du vaccin n’est pas certaine…
.
Redoutant les conséquences d’un absentéisme proche de 40%, entreprises et administrations ont mis en place des cellules de veille sanitaire et établi des plans de poursuite de l’activité. Bien sûr, elles ont commencé à
stocker des masques, beaucoup de masques, suivant les prescriptions du plan gouvernemental «pandémie grippale» qui demande aussi d’identifier les services indispensables au maintien de l’activité et d’établir les solutions de repli. Ces mesures sont appliquées dans les grandes organisations (chez nous par exemple) mais assez peu dans les PME préoccupées par la crise économique. Certaines études quasi-apocalyptiques prévoient pourtant que sans ces mesures, 12% des entreprises pourraient disparaitre dans les 5 ans… des infos ici : http://www.ready4flu.com/
.
Ce qui me surprend dans cette anticipation, c’est la faible importance donnée aux outils Internet par rapport aux masques. Et pourtant ! Il est urgent de prévoir dès maintenant les réunions à distance (y compris le prochain G8 !), le travail à domicile, la mise en place rapide de nouveaux workflows. Bref, tout ce que la technologie apporte pour travailler efficacement à distance. Ce serait en plus du temps gagné pour l’avenir. Aucun discours n’oublie d’affirmer avec conviction et emphase que la sortie de crise sera verte, qu’elle passera par les nouvelles technologies et le développement durable. Chiche ! Nous avons là une occasion formidable de mettre en place ce beau projet, bon pour l’environnement (moins de rejets), bon pour nos entreprises (moins de charges, plus de rapidité), bon pour la France (anticipation), et au lieu de cela… nous empilons des masques qui, c’est vrai, ne vont pas si mal avec des œillères.

Un commentaire sur “Le virus allié d'Internet ?

  1. (sur FB, le 26/07/09) Excellent, mais cela demanderait une véritable politique industrielle (au sens noble du terme, tu me comprends bien, je veux dire Politique Industrielle) des technologies de l'esprit, comme les appelle mon ami Bernard Stiegler. Mais nous n'avons pas encore trouvé notre Al Gore qui, quoi qu'on pense du bonhomme, a joué un rôle décisif aux USA et dans le monde. Un pays aux infrastructures aussi denses et riches que la France pourrait montrer la voie, car désormais, ce n'est plus la taille de la nation qui compte, mais la capacité d'innovation d'un territoire ! Tout est là, c'est plus une question de leadership et d'audace que de moyens. Un jour notre Prince viendra… les oeillères finiront par tomber !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s