Après la grêle

Des orages de grêle d’une rare violence se sont abattus le soir du jeudi 16 juillet dernier sur plusieurs communes des Pyrénées Atlantiques et des Hautes Pyrénées. Ogeu a été particulièrement touché, en témoignent les maïs ici en photo. L’averse, brève mais intense, a provoqué de grandes peurs et de gros dégâts. Les pompiers ont du en urgence bâcher les toits, ce qui a pris plusieurs jours. Outre les maïs placés dans le couloir de grêle qui ont été hachés, le vignoble de Jurançon a été également touché.
.
Le Directeur des agences d’Oloron, Christian Tisnerat, nous dit : «la situation semble se normaliser après 5 journées à « panser » les plaies des orages. Une forte solidarité intercommunale et d’importants moyens ont été déployés, des moyens matériels mais aussi environ 80 pompiers le vendredi, 140 les Samedi et dimanche, 70 à 80 lundi et mardi. Le gros des toitures endommagées sont maintenant couvertes. Nous avons contacté l’ensemble de nos clients assurés et rencontré plusieurs agriculteurs pour les assurer de notre soutien.»
.
Quand un pépin de cette ampleur survient, il faut de la présence, de la proximité, de la réactivité. Tout cela a été déployé par les agences et par les assureurs, avec l’appui du SMS qui quelques heures après l’orage informait nos assurés du secteur du numéro à appeler pour déclarer leur sinistre. Le Conseil d’Administration a décidé la mise en place de prêts de solidarité pour répondre efficacement aux besoins les plus urgents. Ce n’est pas écrit dans le journal… mais ça compte quand même beaucoup… voilà des preuves de mutualisme au quotidien…

3 commentaires sur “Après la grêle

  1. (sur FB 24/07/09) Bravo un bel exemple de mutualisme oui, Je pense que la proximité est l'un des piliers du crédit agricole, Une valeur qui doit rester propre aux banques mutualistes et qui prend tout son sens de nos jours. Que certains nous envie peut être ? Je rajouterai que le mutualisme peut trés bien s'exprimer à travers les outils de communications que nous connaissons aujourd'hui. A nous de les utiliser.

    J'aime

  2. (sur FB le 26/07/09) A nous alors d' utiliser dans ce sens la vitesse d information que nous offre ces nouvelles technologies: sms,facebook second life et tout ce qui peut exister et qui existera. Il nous faut donc si nous pouvons dire un "département social technologique "

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s