Sol Lucent Omnibus *

Si Louis ARAGON écrivait que la femme est l’avenir de l’homme, en le paraphrasant nous pourrions dire que le soleil est sans doute l’avenir de nos sources d’énergie.

Quelques chiffres sont assez convaincants. Ainsi, toutes les quarante minutes, la Terre reçoit du soleil l’énergie équivalente à la consommation annuelle de la planète entière. Autre ordre de grandeur : un carré de panneaux photovoltaïques de 300 km de côté suffirait à produire l’énergie correspondant à la consommation journalière de l’humanité. Bien sûr, tout ceci reste aujourd’hui théorique, d’une part pour des raisons de coûts, d’autre part du fait de la déperdition d’électricité lors du transport sur de grandes distances.

Il est aujourd’hui certain, les progrès technologiques aidant, que la part du solaire dans le « mix » énergétique ne peut que progresser au cours des prochaines années. Deux voies complémentaires se dessinent. D’une part, celle que nous connaissons aujourd’hui, avec le formidable développement du photovoltaïque de proximité, installé notamment sur les toitures. Les évolutions dans ce domaine vont consister à améliorer sensiblement la productivité de ces capteurs. L’autre voie concerne l’installation, dans les déserts fortement ensoleillés, de centrales capables de stocker l’énergie solaire captée, sous forme de chaleur, pour faire tourner des turbines la nuit. Ce faisant, les puissances dégagées par ces centrales seraient décuplées par rapport aux fermes photovoltaïques classiques existantes aujourd’hui.

Selon le cabinet américain Emerging Technology Research, la puissance mondiale du solaire thermique en production, actuellement inférieure à 500 MW, devrait atteindre 14.000 MW en 2014. En parallèle des progrès technologiques que nous pouvons entrevoir, s’agissant des centrales solaires, des gains de productivité sont aussi à attendre du côté des capteurs solaires. A ce jour, les capteurs les plus performants sont capables de transformer en électricité seulement 20% de l’énergie solaire reçue. Des super-capteurs, en cours de mise au point, permettraient de capter une plus large part du spectre du rayon de lumière solaire, laissant envisager une productivité de 30 à 40%. Selon les projections envisagées aujourd’hui, toutes ces évolutions technologiques, conjuguées à l’accroissement du parc photovoltaïque, pourraient faire en sorte que l’électricité solaire joue jeu égal avec l’électricité nucléaire à l’horizon 2030.

Est-il encore nécessaire de préciser que les énergies renouvelables ne sont pas un phénomène de mode mais constituent un véritable tournant dans nos modes de production de l’énergie.

Chacun peut d’ailleurs y contribuer, à titre individuel ou à titre professionnel en s’équipant de tels dispositifs. Tout ceci reste cependant complexe pour tout un chacun. C’est la raison pour laquelle, la Caisse Régionale Pyrénées Gascogne, fidèle à sa vocation mutualiste d’accompagnement de tous les projets porteurs de développement économique durable, respectueux de l’environnement, a créé un pôle de conseils en énergie, pour ses clients, à travers deux filiales : SQUARE ENERGIE, d’une part, pour conseiller ses clients particuliers et GLEIZE ENERGIE SERVICES, d’autre part, pour conseiller ses clients professionnels et, dans les deux cas, pour les aider à s’équiper.

.
* Le soleil éclaire toute chose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s