Du tout et de rien

Lors du Congrès de notre Fédération nationale, j’ai eu l’occasion de mettre en avant la double compétence de spécialiste et de généraliste du dirigeant d’une banque mutualiste. Cette double compétence est essentielle pour conjuguer la compétence technique sans laquelle il n’y a pas de crédibilité, et la compréhension du global, sans laquelle il n’est pas possible de donner le sens des grandes évolutions et des changements.

.

Spécialiste ou généraliste ? Beaucoup, de Montaigne à Pascal, se sont penchés sur cette délicate question. Une question qui peut se formuler ainsi : « Faut-il savoir beaucoup sur peu de choses au point de savoir tout de rien ? Ou savoir un peu sur chaque chose au point de savoir rien du tout ? » Et la conclusion, de siècle en siècle, revient, toujours la même : « Ce sera les deux! ». En 2008, nous pouvons ajouter : « Et ce sera bien difficile ! »

Un commentaire sur “Du tout et de rien

  1. Il ets tout de meme plus facile à mes yeux de savoir un peu sur chaque chose que d’etre expert en une chose.A la vitesse ou vont les choses, peut-on d’ailleurs vraiment etre expert dans un domaine?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s