Investir en bourse simplement

Sur le long terme, les placements en action se révèlent plus rémunérateurs que les autres produits. Tout le monde sait bien pourtant que derrière cette vérité générale il n’y a que des cas particuliers. Si bien que dans l’esprit de beaucoup, les produits «actions» sont réservés à des «spéculateurs» exercés. Est-ce que les autres doivent s’abstenir et se priver de la croissance des entreprises et des marchés ?
.
La réglementation s’est sensiblement étoffée ces dernières années, et les banques sont de plus en plus attendues sur leur devoir de conseil et sur l’information des clients. C’est une bonne chose. Le banquier a le devoir de s’assurer de la «compétence» de son client, de sa capacité financière et psychologique à risquer une partie de ses économies. Systématique, conduite par un professionnel, cette démarche utile, rassurante, ne met toutefois pas le client investisseur à l’abri de déconvenues. La performance de son placement reste en effet tributaire de la date d’investissement (le marché peut devenir durablement baissier) et de la matière (certains titres peuvent s’effondrer, le gestionnaire de SICAV peut avoir mal anticipé…). Tout cela reste encore hasardeux !
.
Dans les bons manuels, il y a de bons conseils : « N’investissez en bourse qu’après avoir épargné sur des livrets, plans d’épargne, assurance-vie… » ; « Achetez des produits suffisamment diversifiés pour ne pas subir la défaillance d’un titre ou d’un secteur… » ; « Etalez votre investissement sur la durée en plaçant un peu chaque mois… » Oui, mais ! Encore faut-il trouver chez son banquier la formule qui permette d’agir selon ces bons principes !
.
C’est cette volonté qui a conduit Pyrénées Gascogne à inventer « Progressor »… Un produit qui permet de placer son capital sur un livret, puis d’investir systématiquement les intérêts produits en SICAV. Le capital est donc entièrement garanti. La SICAV proposée est indicielle, elle reflète donc exactement les performances de l’indice (CAC40 par exemple). C’est simple, ca sécurise, ca diversifie, ca étale, et c’est facile à suivre… Bref, les bonnes règles sont respectées scrupuleusement et automatiquement. Bien sûr, tout cela reste souple, et il est facile d’interrompre le placement ou au contraire de l’accroître selon sa propre volonté… et depuis le site Web…
.
Je n’en parle pas ici pour faire de la «pub», il y a des espaces pour ça, mais pour illustrer une de mes plus fortes convictions de banquier mutualiste. Si une seule phrase résumait ce qui différencie les banques coopératives des autres, elle ressemblerait à cela : «Dans un monde difficile et compliqué, dominé par la recherche de profit immédiat et où tous les citoyens n’ont pas la capacité de connaître et d’agir, les coopératives apportent des réponses simples, honnêtes, sûres et efficaces, qui permettent à tout un chacun d’être pleinement acteur»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s