Mutualisme et développement

On sait que l’économie coopérative et mutualiste a concouru, à la fin du XIXème siècle et notamment en France, au développement de l’agriculture et à ses modes de financement grâce à la création, dans le Jura, des premières « fruitières » (autrement dit coopératives) ainsi que des premières caisses locales de Crédit Agricole. On sait sans doute moins que, de nos jours, cette forme d’organisation économique, associée à l’usage de nouvelles technologies, trouve toute sa pertinence en Inde, pour favoriser le développement économique des zones rurales. La firme « Indian Tobacco Company » (ITC), conglomérat de 20 000 personnes fondé en 1910, intervient, aujourd’hui, au-delà de son métier d’origine de fabricant de cigarettes, dans les secteurs aussi variés que l’agroalimentaire, l’hôtellerie, les technologies de l’information ou la papeterie. Au cours des dernières années, elle a décidé, en plus de son « business » traditionnel, de développer toute une série d’actions citoyennes autour du slogan suivant : « Let’s put India first » que l’on peut traduire approximativement par « Mettons l’Inde en premier ».

Ainsi, ITC a contribué à aider 11 000 femmes à créer leur propre entreprise afin de mieux assurer l’éducation et la santé de leurs enfants. ITC a également favorisé l’éducation de 76 000 enfants par le financement d’écoles en zones rurales et, dans un autre domaine, financé l’irrigation de 14 000 hectares de terres agricoles.

En 2000, ITC a décidé de lancer « e-choupal », un site Internet qui permet aux agriculteurs d’accéder à des informations utiles pour la gestion de leur exploitation et améliorer leur productivité.

Ils peuvent également, via ce site, échanger avec des experts, pour, par exemple, lutter contre une maladie menaçant une plantation. Pour constituer ce réseau, ITC a installé dans les villages 6 400 ordinateurs, alimentés soit par groupes électrogènes, soit par panneaux photovoltaïques.

Dans chaque village, un « correspondant » a été formé pour aider les autres agriculteurs à utiliser le WEB. Ce sont aujourd’hui 4,2 millions d’agriculteurs, répartis dans 38 500 villages qui accèdent à ce réseau. ITC ambitionne d’équiper 100 000 villages à l’horizon de 10 ans.

Grâce à cette coopérative « virtuelle », les paysans réduisent leurs dépenses en regroupant leurs commandes d’engrais et de semences. Par les conseils prodigués par les « experts », ils évoluent progressivement vers une « agriculture raisonnée » limitant l’usage des engrais et pesticides au strict nécessaire et contribuant ainsi au développement durable de leur environnement. Ils accroissent aussi leurs revenus en connaissant les cours de leur production et en ayant un pouvoir de négociation plus important, là encore, en se regroupant pour vendre leurs produits.

La seule limite actuelle du développement de ce mutualisme revisité par les nouvelles technologies est l’analphabétisme. Aujourd’hui, en Inde, 40% de la population est encore illettrée…

3 commentaires sur “Mutualisme et développement

  1. Quel exemple surprenant pour vanter les valeurs du mutualisme : s’inspirer de l’industrie du tabac qui tue des millions de personnes chaque année dans le monde pour écrire que cette société permet à des milliers de femmes de mieux assurer l’éducation et la santé de leurs enfants !Qu’ils commencent par arrêter la commercialisation de leur drogue, et là on pourra alors parler de mutualisme et de solidarité … La vente du tabac leur a permis de devenir financièrement puissants mais à quel prix humain ?Que ce type d’entreprise paye sa dette envers la société par quelques actions humanitaires n’est que justice; que cette aide permette à des agriculteurs de revenir vers des cultures permettant de nourrir le peuple et non de l’empoisonner n’a rien d’extraordinaire lorsque l’on veut bien ouvrir les yeux et regarder d’où proviennent les moyens financiers permettant ces actions.Si on veut revenir un peu en FRANCE, on pourrait aussi citer la société PERNOD RICARD connue pour le soutient qu’elle apporte dans différentes fondations mais à quel prix la aussi ! Le mutualisme est fondé sur de véritables valeurs qui doivent pouvoir être mises en avant par d’autres exemples.

    J'aime

  2. Merci pour ce commentaire.Certes, la production de tabac est sans doute néfaste à la santé humaine, mais ITC n’avait aucune obligation d’engager ces actions. Cela mérite aussi d’être souligné. Au delà d’ITC, ce qui m’a semblé intéressant dans cette démarche c’est que l’on y retrouve beaucoup de valeurs du mutualisme : entraide, mise en commun de moyens, apprentissage, le tout au service du développement économique d’un territoire dans le but justement humaniste d’améliorer la condition des hommes de ce territoire. Le tout en utilisant la puissance des nouvelles technologies.Cordialement,

    J'aime

  3. Merci pour la réponse mais je ne partage pas tous ces éléments.De nos jours certaines entreprises ont tendance à vouloir « se redorer le blason » en affichant partout qu’elles agissent sur le développement durable, qu’elles luttent contre le réchauffement de la planète … en clair elle veulent se dédouaner de pas mal de choses beaucoup moins honorables. J’ai eu l’occasion de consulter un article qui donnait un classement (une note) des entreprises qui agissent vraiment pour le développement durable, de celles qui font de véritables efforts et surprise, ce ne sont pas les entreprises qui mettent en avant cet aspect qui sont en tête, c’est même le contraire … certaines en parlent beaucoup et ne font pas grand chose alors que d’autres en parlent moins et font des efforts importants.Le challenge à relever pour notre planète, c’est l’affaire de tous et si quelques entreprises (les plus grosses en général) qui construisent leur marketing en surfant sur les sujets à la mode laissent croire qu’elles ont la solution, c’est risqué.Ma conviction, c’est qu’il vaut mieux mettre chaque euro disponible sur de réelles actions (humanitaires, écologiques, mutualistes …) que sur des actions marketing qui parlent de ce sujet. Bonne fin de blog à toi.Cordialement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s