Nouvelles de la crise

Depuis quelques semaines maintenant, et après la forte chute du début du mois d’août, les bourses naviguent à vue, animées de pulsions qui vont de la panique à l’enthousiasme, selon le jour, selon le chiffre, selon l’information.

Les informations précises données ce matin par le Credit agricole sur son exposition au risque des prêts « subprime » américains sont venues rassurer les marchés. Preuve est donnée que l’impact sur les banques européennes pourra être modéré et facilement absorbable par la croissance de leurs autres activités.

Pour aussi importante qu’elle soit, cette appréciation positive des marchés, traduite par la progression des indices et des cours, ne saurait suffire à rassurer complètement et durablement les investisseurs. Ceux-ci n’aiment pas que les choses ne se passent pas comme ils l’avaient prévu. Ils n’aiment pas les surprises et sanctionnent les bonnes comme les mauvaises. Ils n’aiment pas les incertitudes et font payer le moindre doute au prix fort.

Or, dans cette affaire de crédits immobiliers, si on en connait assez bien l’encours total et les taux moyens de défaillances, on sait aussi que les expositions des banques et des entreprises peuvent être assez différentes en masse et en qualité. Et la « qualité vraie » de ces créances ne sera réellement connue que quand les emprunteurs défaillants auront été recherchés, les procédures amiables et contentieuses conduites, les ventes des biens immobiliers réalisées… et tout cela prend du temps… Voilà pourquoi malgré la bonne volonté de tous les acteurs, il est recommandé aux actionnaires de garder encore les ceintures attachées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s