Deux roues

Puisque nous terminons la semaine du développement durable, je tiens à rendre hommage aux cyclistes méritants, c’est-à-dire tous les cyclistes pratiquants.Pionniers dans le déplacement respectueux de l’environnement, ils utilisent les plus beaux produits de l’intelligence humaine grâce auxquels ils se déplacent vite, sans bruit, et… sans carburant: la roue, la chaîne, le pignon, le pneu, le câble, autant de formidables inventions qui n’ont connu dans l’automobile ou la moto aucune innovation notable, à l’exception bien sûr du moteur.

J’ai souvent une pensée émue pour les cyclistes que je croise en roulant dans l’agglomération paloise. Quelques fois sous la pluie, souvent très exposés dès qu’ils décident de changer de direction, ils s’efforcent fébrilement de rester entre les bandes des rares pistes cyclables que les automobilistes franchissent sans trop de précautions.

Nous apprenons aujourd’hui que les experts du changement climatique viennent de dresser un constat alarmant des impacts déjà visibles et attestés du réchauffement, et en même temps, que les ventes de vélos neufs ont augmenté de presque 7% en 2006, dépassant le nombre de voitures immatriculées*. Il eût été regrettable et paradoxal que le cycliste rejoigne les 30% d’espèces dont la disparition est d’ores et déjà annoncée !

(* 300.000 vélos vendus en 2006 pour 266.500 voitures neuves immatriculées)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s