Paroles de prophète

Rappelez-vous, l’homme au pull rouge, à la pomme, au vélo, au verre d’eau. René Dumont, l’agronome de la faim, qui courrait le monde pour observer (trop vite), analyser (non sans a priori), écrire (sans assez se relire). Un prophète plein de défauts, intransigeant, excessif, mais un prophète quand même, qui voyait et décrivait si bien les grandes blessures du monde. Il parla le premier de «développement durable».Je le vois encore, il y a trente ans, pour l’un de ses derniers cours à l’Agro. Il revenait d’Iran et nous dit: «Le peuple ne suit plus»… c’était juste deux ans avant que l’ayatollah Khomeiny impose son régime islamique. Il venait de publier un livre sur la Chine, «La Révolution culturale», et je l’entends encore nous retracer, enthousiaste, les grandes avancées du pays en agriculture; puis, le regard soudain plus sombre, nous dire : «Ce qui me gène en Chine, c’est qu’ils croient avoir trouvé la vérité. Je crois que personne n’a jamais trouvé la vérité!». Je me souviens précisément de ses mots parce que, quand il les prononçait, je riais avec mon voisin et que le professeur Mazoyer, son successeur à la chaire d’agriculture comparée, me rappelait à l’ordre avec des yeux furieux.

Je lis aujourd’hui dans un journal que des associations demandent aux candidats à la présidentielle de prendre des engagements formels pour la défense des animaux domestiques. Comme nous sommes loin de «l’état de conscience» de René Dumont! Comme nous sommes loin de cette conscience universelle, clairement pré mondialiste, anticipatrice d’un monde plus global, plus intelligent, plus humain. Et comme nous avions tort de rire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s