Jusqu’où iront-ils ?

On sait que le prêt à quinze ans ne constitue plus la norme ; un prêt immobilier sur trois dépasse déjà cette durée. Après quelques banques étrangères à la recherche de publicité, c’est le vénérable Crédit foncier qui vient d’annoncer qu’il proposerait désormais une offre sur 40 ans. Pourquoi ? Parce qu’en passant de 30 et 40 ans, on peut, à annuité égale, emprunter 11% de plus, et qu’aller à 50 ans n’améliorerait ce montant que de 4%.
.
Est-ce bien raisonnable ? Non, si on considère, vision classique, qu’il faudra à un jeune couple trentenaire rembourser toute sa vie pour devenir propriétaire de son logement. Peut-être, si on voit les choses autrement : au bout de 10 ans, s’il est mis fin au prêt par anticipation, les 12 % de capital remboursés constitueront un capital et le couple aura bénéficié d’un logement de valeur.
.
Oui mais voilà, le réveil risque d’être douloureux si la valeur du bien s’est dégradée sur la période. Car l’intérêt comme le risque de pareil montage dépendent seulement de cela : l’opération sera excellente si les prix immobiliers continuent de monter, elle pourra être dramatique dans le cas inverse. Or, pour beaucoup d’observateurs, le marché est plus près de son plus haut que de son plus bas… Mieux vaut donc être averti…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s